Mairie de ParisCoup de balai sur la République !


Coup de balai sur la République !

Qu’elle est belle la nouvelle Place de la République inaugurée dimanche par Bertrand Delanoë, Anne Hidalgo, Julien Bargeton et des milliers de Parisiens !

Espace jeux, fontaines et mur d’eau, Marianne rénovée et embellie, espace public reconquis sur la voiture … Plus belle la ville !

C’est aussi pour nous, à la Propreté, de nouvelles méthodes de travail qui sont mises en place. Car 24.000 m² à nettoyer, cela en fait 16.000 de plus qu’avant les réaménagements.

Depuis 2004, la Place de la République était entièrement prise en charge par une seule division de la Propreté, celle des 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements, alors qu’elle se trouve au confluent des 3e, 10e et 11e arrondissements. L’objectif étant d’avoir un traitement homogène de la Place.

Homogénéité

Laisser ce nouvel espace à la charge d’une seule division de Propreté aurait occasionné une trop grosse surcharge de travail, mais diviser la Place en laissant chacune des 3 divisions concernées nettoyer son secteur aurait nui à l’homogénéité du nettoyage global.

Nous avons donc inauguré à cette occasion une nouvelle répartition du travail : le nettoyage alterné. Chaque division (centre, 10e et 11e) aura donc la charge du nettoyage pendant 1 mois selon un planning de répartition annuel veillant à un équilibre entre saison basse et saison haute.

Saisonnalité

Car c’est le deuxième enjeu de ce nouveau nettoyage : la saisonnalité. En effet l’espace public n’est pas utilisé, et donc sali, de la même façon en hiver et en été.

La saison haute, du 1er mai au 30 septembre, verra un balayage manuel et mécanique quotidien matin et après-midi, deux lavages hebdomadaires et un traitement spécifique bimensuel avec des engins du type « brosseuse-décapeuse » (voir la photo ci-dessous).

Pendant la saison basse du 1er octobre au 30 avril, on passera à un lavage par semaine et un traitement spécifique mensuel.

Adaptation

Bien sûr l’enjeu sera de s’adapter aux « débordements » de saison.

Mais le plus sûr moyen de garder la République propre est encore de ne pas la salir ! C’est pourquoi nous y avons installé 30 corbeilles de rues, vidées 4 fois par jour. Une occasion pour nous de tester un nouveau prototype de corbeilles qui, s’il donne satisfaction et obtient le visa « Vigipirate » de la Préfecture de Police, pourra être déployé sur tout Paris à partir de l’automne prochain.

La belle journée de dimanche nous a démontré que ce n’était pas suffisant, ces corbeilles se sont remplies trop vite. C’est pourquoi nous allons très rapidement en installer de nouvelles, notamment côté 10ème arrondissement.

En photo : la fameuse « brosseuse-décapeuse » qui illustre la mécanisation de la propreté à Paris :

 

Machine sur la propreté

 

Crédit photo de couverture : Mathieu Delmestre