Vagabondages20 ans après, 11 mois avant.


20 ans après, 11 mois avant.

Il y a 20 ans nous étions quelques-uns à manifester en solidarité avec les jeunes Croates en butte au nationalisme échevelé de Milosevic, contre ce qui allait devenir la dernière guerre en date sur le sol européen. Son cortège de massacres, d’épuration ethnique, de viols… Puis il y eut la Bosnie, le Kosovo…

Il y a 20 ans nous étions déjà quelques-uns à penser et à dire que l’avenir des « Slaves du sud » était dans l’Union Européenne, malgré justement la paralysie de cette Union à intervenir.

Avant d’être une union économique, l’UE est un projet politique, celui d’un continent où les conflits ne se règlent pas par la violence mais par la démocratie citoyenne. La Paix, la Liberté, la Prospérité et l’Égalité.
Aujourd’hui je salue, après la Slovénie, et en attendant la Serbie, la Bosnie, la Macédoine et le Kosovo, l’entrée de la Croatie dans l’Union Européenne.
Il reste tant de chemin à parcourir pour toucher notre idéal, tant de réorientations économiques, sociales et politiques à mener, que parfois l’euro-pessimisme l’emporte.

Dans 11 mois maintenant les citoyens et citoyennes de l’Union Européenne auront à nouveau à choisir l’orientation de l’Union pour les 5 ans à venir. Que l’entrée de la Croatie soit comme une piqûre de rappel : l’UE est un projet politique avant d’être un marché. C’est aux citoyens européens de choisir de renouveler et relancer cette ambition, ou de céder au fatalisme décliniste.

Nous avons 11 mois pour relancer l’Europe, en faire la terre de notre idéal. Et la gauche croate est plus que bienvenue pour mener ce combat avec nous.